À la découverte de Kiribati : une nation insulaire du Pacifique

Introduction

La République de Kiribati, un État souverain situé dans le centre de l’océan Pacifique, incarne un mélange unique de beauté naturelle, de culture et de défis environnementaux. Composée de 32 atolls coralliens et d’une île corallienne surélevée, Kiribati est dispersée sur une vaste zone, dont la géographie chevauche l’équateur. Ce positionnement le place à mi-chemin entre Hawaï et l’Australie, faisant du pays un point d’intérêt important en Océanie.

Géographie et environnement

La superficie totale de Kiribati s’étend sur environ 811 kilomètres carrés, exclusivement constituée de terres sans zone comptabilisée pour l’eau à l’intérieur de ses frontières, compte tenu de la structure de son atoll. Ces atolls présentent un environnement pittoresque mais fragile, entouré de vastes récifs qui constituent à la fois une défense et un risque contre l’élévation du niveau des océans. Le littoral s’étend sur environ 1 143 kilomètres, offrant des vues à couper le souffle et une vie marine abondante.

Climat et terrain

Le pays connaît un climat marin tropical, caractérisé par des conditions chaudes et humides toute l’année, bien que modérées par les alizés. Son terrain est principalement bas, le point d’altitude le plus élevé n’atteignant que 81 mètres sur Banaba, l’une de ses îles. Cette élévation contraste fortement avec les vastes profondeurs de l’océan Pacifique qui l’entourent, marquant le point d’altitude le plus bas du pays au niveau de la mer.

Ressources naturelles et utilisation des terres

Historiquement dépendante de l’extraction du phosphate, qui a cessé en 1979, l’économie de Kiribati bénéficie désormais principalement de sa générosité naturelle de noix de coco, de coprah et de poisson. Environ 42 % des terres sont consacrées à l’agriculture, une partie importante étant également couverte de forêts, représentant 15 % de l’utilisation des terres. Malgré cette richesse naturelle, les îles sont confrontées à des défis, notamment en termes de disponibilité en eau douce, car il n’y a pas de terres irriguées.

Population et culture

En juillet 2020, on estimait à 111 796 le nombre de personnes vivant à Kiribati, s’identifiant comme I-Kiribati. Cette population est répartie sur trois archipels, les îles Gilbert étant particulièrement denses en peuplement. La capitale, Tarawa, a une densité comparable à celle des grands centres urbains comme Tokyo ou Hong Kong, soulignant la juxtaposition unique de populations denses au sein de petites masses continentales.

Langue et urbanisation

L’anglais sert de langue officielle, facilitant la communication internationale. Cependant, la langue et la culture locales restent dynamiques et font partie intégrante de l’identité de la communauté. Les tendances à l’urbanisation ont été notables, avec 55,60 % de la population résidant dans des zones urbaines en 2020, soulignant un passage de la vie rurale à la vie urbaine, en particulier à Tarawa et dans ses environs.

Économie et ressources

L’économie de Kiribati est modeste, avec un PIB par habitant de 2 000 dollars en 2017. Son cadre économique repose sur la pêche et l’artisanat, reflétant les riches ressources marines et le patrimoine culturel du pays. Les produits agricoles tels que le coprah et l’arbre à pain, ainsi que le poisson, constituent l’épine dorsale des revenus de subsistance et d’exportation nationaux.

Commerce et industrie

Kiribati entretient des relations commerciales avec divers pays, exportant principalement vers les Philippines, la Malaisie, les États-Unis, le Bangladesh et les Fidji. Le poisson et les produits à base de noix de coco sont les principales exportations, ce qui témoigne de la dépendance aux ressources naturelles. À l’inverse, les importations en provenance d’Australie, des Fidji, de Nouvelle-Zélande, de Chine et d’autres pays fournissent aux îles des biens essentiels comme la nourriture, les machines, les articles manufacturés et le carburant.

Défis et durabilité

Malgré sa beauté et sa riche culture, Kiribati est confrontée à des défis importants liés au changement climatique, notamment l’élévation du niveau de la mer et la fréquence croissante des événements météorologiques extrêmes. Ces menaces environnementales posent des risques existentiels, poussant la nation à explorer des solutions durables et une coopération internationale pour assurer un avenir résilient à sa population et à son environnement.

Conclusion

Kiribati, avec ses îles isolées et de faible altitude, offre un aperçu d’un mode de vie intrinsèquement lié à l’environnement. Équilibrant le développement moderne avec la préservation de sa culture et de ses écosystèmes uniques, Kiribati continue de relever les défis du 21e siècle, en s’efforçant d’assurer la durabilité, la résilience et le bien-être de sa population face au changement mondial.

Données pays

Code pays KR
Région Australia – Oceania
Surface 811 km²
Surface du terrain 811 km²
Surface de l’eau 0 km²
Surface agricole 42.00%
Surface de la forêt 15.00%
Point d’altitude le plus bas Pacific Ocean 0 m
Point d’altitude le plus élevé unnamed elevation on Banaba 81 m m
PIB/habitant $2,000 (2017 est.)